Au sommaire d'iCreate n°100

Quatre vingt dix huit, quatre vingt dix neuf… cent ! Le voici le voilà, iCreate numéro 100 arrive en kiosque et chez nos abonnés. Un numéro qui, au delà du chiffre symbolique qui nous impressionne nous-même, se veut tout de même un peu à part.


 

Bien sûr, vous y retrouverez toutes vos rubriques habituelles, mais avec pour la plupart un fil rouge tissé de ce chiffre 100.

Tout commence par un jeu-concours dans lequel nous avons, grâce au bon esprit de nos partenaires, mis pas moins de 100 lots en jeu. Pour participer, rien de plus simple : une binette avec le numéro 100 et si vous titillez l'œil du jury, un lot est pour vous.


 

Ensuite, en route pour l'actu avec tout d'abord un résumé en chiffres de cent numéros d'iCreate.

Nous entamons les dossiers du mois par une confrontation atypique mais nécessaire. L'iMac haut de gamme est-il un meilleur choix que le Mac Pro d'entrée de gamme ? Les chiffres ne vous mentiront pas.

Apple et l'innovation… vaste sujet ! Innove encore ou n'innove plus ? Depuis 1976, date de sa création, la firme californienne a bouleversé plus d'une fois le paysage informatique mondial. Le clavier, l'écran couleur, les logiciels de jeu vidéo, la souris, le WYSIWYG, les écrans tactiles… inventées et/ou mises sur le marché par Apple, toutes ces technologies ont pris corps dans la société. Mais ce ne sont pas les seules. Nous en avons dénombrées cent !

Cent, c'est aussi le nombre d'astuces pour Mavericks que nous vous proposons dans ce numéro, tout comme c'est aussi le nombre d'applications iOS marquantes que nous avons rassemblées – en partie avec votre concours – et que nous vous faisons partager. Si vous les connaissez et utilisez toutes, nulle doute que vous êtes un dénicheur de tendances et de talents !


 

Après nos tutoriaux habituels, place aux tests. Ce mois-ci, un écran UHD chez Dell, un disque Thunderbolt 2 chez LaCie, un ampli à lampe chez Tarentella ou encore un comparatif de neuf disques durs Wifi pour iPad et iPhone.

Et pour finir, ne manquez évidemment pas les délires de William Portes que cent numéros ne sont de toute évidence pas parvenu à essouffler la mauvaise foi !

 

Back to top